Relier maux à mots

aller sur le site: Page d'accueil 


MAUX à MOTS

Les mots savent de nous des choses que nous ignorons d'eux                                                     René Char

 

 



Relier maux à mots ?


" Les maladies sont des langages symboliques avec lesquels nous tentons d'exprimer à un entourage significatif nos sentiments réels, nos conflits, nos séparations… quand ils sont censurés ou interdits par des peurs ". 

Jacques Salomé 
Si je m'écoutais je m'entendrais

 

La maladie langage

 

Cette citation inaugurale est celle d'un maître de la communication humaine qui n'appartient pas au corps médical. Son expérience est basée sur des exemples vécus, recueillis et explorés lors de nombreuses sessions de formation sur le développement et le changement personnel, ainsi que sur une réflexion exposée dans plusieurs livres. Jacques Salomé a réussi à comprendre que "les maladies sont les cris du silence" car "quand on ne peut le dire avec des mots, on va le crier avec des maux ". Lacan écrivait déjà que " quand la bouche ne peut plus parler, c'est le corps qui s'exprime ". Salomé précise que "les maux constituent en eux-mêmes un véritable langage, codé, structuré". Ainsi se développe une nouvelle faculté de compréhension, une vision pénétrante qui permet de saisir les maux, au-delà de l'entendement ordinaire du corps médical et de la science médicale officielle, pour en entendre le sens profond. La découverte du langage de l'inconscient codé et structuré, résonant dans les paroles des malades au cours de ma longue expérience de médecin généraliste, m'a fait totalement adhérer à cette conception. Si la définition de Salomé est juste, elle reste cependant cantonnée au domaine du langage et du symbole, sans soutien biologique : si elle définit la nature du pont entre les maux et les mots par un langage symbolique, elle n'en précise pas la localisation et la structure et court-circuite le corps biologique, le soma, où ce langage codé vient s'inscrire, s'incarner.

 

Relier maux à mots est-elle une tâche biologiquement insurmontable ?

 

Sans la découverte de ce langage codé de l'inconscient et les découvertes de grands chercheurs du siècle dernier, en particulier celles de Pavlov sur le réflexe conditionné et c elles de Laborit sur le rôle de l'inhibition de l'action, sans l'audace de en communication de Jacques Salomé, cette question ambitieuse n'aurait obtenu aucune réponse sensée. Passer de la Berge psychologique du silence des mots à l'autre côté du pont sur la Rive somatique des cris des maux, paraissait périlleux il y a encore 10 ans. Mais au fil de mes découvertes successives sur l'existence d'une Langue de l'inconscient structurée, résonant dans les paroles d'êtres en souffrance, le passage s'est ouvert. Il parait logique de s'engager dans cette traversée en abordant le pont par sa Berge psychologique et linguistique pour progresser, pas à pas, vers l'autre Rive somatique.

   

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 15/11/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×