La psychanalyse des mots

Aller sur le site  :  Page d'accueil

 

 

 

en construction

Les trois Lectures de nos mots

Ayant "décodé" ou "déchiffré" 90% des sens de ces 120 unités inconscientes bivalentes et de ces 26 lettres trivalentes,  il est possible de relire le lexique français tout autrement. Avec cette caractéristique plurisémique des unités qui les constituent, les mots peuvent en général avoir 3 niveaux de lecture, comme d’après Héraclite les initiés égyptiens la pratiquait avec les hiéroglyphes.

 

Le mot Bipède

Ainsi pour bipède par exemple en sachant que B= Verbe, b = extrémité et boucheip = pince ou saisie (physique ou intellectuelle), ed = en direction de ou l’esprit dirige

 

1ére lecture consciente, « parlante » selon Héraclite :

Etymologiquement issu de bi = deux et ped, pedis le pied, donc le bipède se caractérise par deux pieds (à signaler que la lettre b dont l’un des 3 sens est extrémité correspond au hiéroglyphe égyptien représentant un pied).

 

2ème lecture inconsciente, « figurative » :

Bipède, ed~ip~b soit l’esprit dirige la pince des extrémités (la notion de pinces n’est pas absente du langage conscient populaire qui se déplace « à pinces ».

 

3ème lecture inconsciente,  cachée sacrée :

Bipède : ed~ip~B  en direction de la Saisie du Verbe, ce qui annonce un autre Destin à notre Homo erectus !

 

Pour body anglais, il est possible aussi d’avoir 3 lectures : 1er le corps (parlant conscient), 2e le réceptacle de «l’onde » de la bouche (inconscient figuratif et c’est bien par la bouche que le corps s’alimente et communique), enfin 3e le réceptacle de «l’onde» du Verbe (caché Sacré), un Verbe venant de God (l’onde de La Langue).

Le mot vie (1er existence – 2e crainte du vide -3e propagation de l’Espace) et le mot mort (1er fin de l’existence- 2e saut de la limite matérielle – 3e ôte les limites de la Personne) n’offrent-ils pas par ces nouvelles lectures une information plus intéressante que leur sens conscient et confirment comme l’écrivait le Poète René Char, que les mots savent de nous des choses que nous ignorons d’eux.

 

Sans commencer un dictionnaire, voici quelques retranscriptions : Tibet = niveau élevé de la Terre ; Babel = Dieu éloigne le Verbe ;  Nil = courant d’eau, courant anéantissant (crues), courant de Vie ; Ben Laden = en direction de la Lumière dans le Verbe (en majuscules) ou en direction de la liquidation dans l’extrémisme (en minuscules) !

Le décryptage du sens des majuscules a abouti à ma grande surprise à la mise en évidence d’un alphabet majuscule, que l’on pourrait qualifier de sacré ou de religieux qui doit se lire du Z de la Création au A de l’Eternité  (aeternitas en latin) !

 

Pourquoi personne n’a découvert cette structure inconsciente des mots, à partir de séquences littérales reliées aux messages multimodaux des organes sensoriels dont le principal est la vue avec la géométrie du référent (schémèmes statiques et dynamiques), reliées à des sensations (esthésièmes), à des émotions (émotèmes), à des concepts  (sèmes primitifs, tel um = transformation subtile et volatile qui se répand ou qui volatilise ou ud= vers le sens caché ou vers le caché des sens) ? Sans doute la bi et trisémie des unités et la lecture D-G en a compliqué le décryptage, rendu plus ardu  aussi par une syntaxe intrinsèque (au mot),  même si elle est rudimentaire : a privatif supprime, n annule, c coupe .

Bien sûr Lacan a bien compris que l’inconscient est un langage où le signifiant prime et qu’il doit se lire selon des séquences littérales  non syllabiques du signifiant, mais il n’a jamais pu franchir la barre S/s de l’algorythme saussurien trop conditionné qu’il était par sa formation linguistique.

 

Ces unités inconscientes relient les caractéristiques du référent, souvent par conditionne-ment naturel (cl de fermeture et d’éclat, né de l’imitation phonatoire du claquement : clac ; cr de mort et de casse né de l’imitation du craquement ; crac, fl du flux et de sa chute né de l’imitation du bruit de l’eau qui coule : flic flac, etc)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 15/11/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site