L'arbre et ses symboles

Aller sur le site : Page d'accueil

L'astrologie celtique, une tradition vieille de 7000 ans, appelée astrologie druidique.

Le principe du " connais toi toi-même " est une vivante représentation de cette astrologie qui a passionné et passionne encore de nombreux adeptes à la recherche de leurs racines et de leur identité. le principe de cette approche humaniste est basée sur l'observation de la nature et de quelques arbres en particulier.

Il est troublant de constater que nous sommes sous l'influence d'un végétal, pour lequel, n'en doutons pas, nous trouverons de nombreuses analogies et de nombreux critères de comparaison. Chaque arbre a ses particularités et ses caractéristiques de la même façon que nous.

Pommier  23 décembre au 01 Janvier  
Sapin  02 Janvier au 11 Janvier  
Orme  12 Janvier au 24 Janvier  
Cyprès  25 Janvier au 03 Février  
Peuplier  04 Février au 08 Février  
Cèdre  09 Février au 18 Février  
Pin  19 Février au 28 Février  
Saule pleureur  01 Mars au 10 Mars  
Tilleul  11 Mars au 20 Mars  
Chêne  21 Mars  
Noisetier  22 Mars au 31 Mars  
Cormier  01 Avril au 10 Avril  
Erable  11 Avril au 20 Avril  
Noyer  21 Avril au 30 Avril  
Peuplier  01 Mai au 14 Mai  
Châtaignier  15 Mai au 24 Mai  
Frêne  25 Mai au 03 Juin  
Charme de la Caroline  04 Juin au 13 Juin  
Figuier  14 Juin au 23 Juin  
Bouleau  24 Juin  
Pommier  25 Juin au 04 Juillet  
Sapin  05 Juillet au 14 Juillet  
Orme  15 Juillet au 25 Juillet  
Cyprès  26 Juillet au 04 Aout  
Peuplier  05 Aout au 13 Aout  
Cèdre  14 Aout au 23 Aout  
Pin  24 Aout au 02 Septembre  
Saule pleureur  03 Septembre au 12 Septembre  
Tilleul  13 Septembre au 22 Septembre  
Olivier  23 Septembre  
Noisetier  24 Septembre au 03 Octobre  
Cormier  04 Octobre au 13 Octobre  
Erable  14 Octobre au 23 Octobre  
Noyer  24 Octobre au 11 Novembre  
Châtaignier  12 Novembre au 21 Novembre  
Frêne  22 Novembre au 01 Décembre  
Charme de la Caroline  02 Décembre au 11 Décembre  
Figuier  12 Décembre au 21 Décembre  
Hêtre  22 Décembre

(source : http://www.revedebonheur.com/pages/Tableau_Symbolique_des_Arbres-2703098.html)

La Symbolique de l'Arbre


Inaugurons cette page sur l'arbre par un trait d'humour à connotation sémiotique: mon arrière grand-mère qui était vachère, sans être vacharde, s'exclamait : "Mais qu'est que j'irais dans l'arbre y traire?". Or sous ce jeu de mots paronymique une unité signifiante inconsciente "br" y brise doublement le signifié. L'expliquer davantage serait dévoiler prématurément un code inconscient qu'il serait bien imprudent et incompréhensible d'exposer aussi abruptement. Il faut d'abord entendre résonner les mots, accepter de les entendre autrement, saisir que notre boite cranienne est une véritable caisse de résonnance. Il faut accepter de procéder par étape pour en suivre progressivement le dévoilement. Ne coupons pas le noeud gordien a priori complexe de la motivation du langage, dénouons ses noeuds doubles un à un et laissons à ce récit quelque suspense !

 

Revenons dans le domaine du Symbole arboricole.

 

iarbre3.jpg

L'Arbre de la Connaissance


Il n'aura jamais mérité davantage son nom que sur ce site ! Racines en Terre et branches tendues vers le Ciel, l'Arbre de la Connaissance incarne l'Être des deux mondes de la Création. Par l'Axe de son Tronc, il unit le Haut et le Bas. Symbolique d'une imagination ascenscionnelle par son Fût, l'Arbre est aussi symbolique d'une digestion alchimique par ses racines qui puisent dans la profondeur du sol et de ses aliments. Dans un même temps l'arbre fabrique l'oxygène grâce à la capture de l'énergie photonique des pigments verts de ses chloroplastes.  Sans cet oxygène pas d'atmosphère, un oxygène qui se condense dans sa zone supérieure pour former la couche d'ozone, écran protecteur contre les radiations ionisantes et les radiations ultraviolettes de l'immense four thermonucléaire qu'est le soleil.

C'est de l'Arbre de la Connaissance, dont Adam, séduit par  Eve eu l'audace de croquer le Fruit,  que chute l'Homme par ce péché originel. Pêcher en hébreu, c'est mal viser. L'Adam, ignorant de ces temps-là, ne pouvait que croquer la matière de la pomme, sans en connaître sa vraie substance, son Essence.Cette visée marérialiste qu'elle concerne la chair du fruit ou celle de la femme, conduit inéxorablement à la mort, c'est l'Enseignement d ce qu'on nomme La Bible, un enseignement souvent éblouissant mais qui sera un jour éblouissant.

abre-jardineden.png

Ne par un Restons perchés dans l'arbre et examinons ses symboles. Victor Hugo dans les misérables écrit : "le myrte symbole de l'amour, le laurier symbole de la guerre, l'olivier ce béta symbole de la Paix" Mais la symbolique de l'arbre est une grande forêt et embrasse un champ plus vaste. L'arbre en général est symbole (de l'homme, du cosmos, de la vie ...). Et chaque arbre en particulier est apte au symbole: le chêne symbolise la majesté, l'aulne l'humilité. On peut classer les symboles selon certains critères, selon leur valeur religieuse : arbres profanes, arbres Sacrés (le chêne des druides, le pippal des bouddhistes...). Arbres réels, arbres imaginaires (l'Arbre de vie, le frêne Ygdrasil dans la mythologie scandinave...). Arbres bénéfiques, arbres maléfiques (dont l'arbre à poison). Une symbolique implique un système, c'est-à-dire une complexité variée (elle comporte plusieurs éléments), interactive (ses éléments agissent les uns sur les autres), organisée (elle obéit à un ordre, tel que succession, priorité), totale (quand on modifie un élément les autres sont modifiés) et finalisée (elle vise un but, en général la signification). Les arbres forment système, dans la nature comme dans l'imaginaire : la Bible associe l'arbre de la vie et l'arbre de la connaissance du bien et du mal (Genèse, II)


Pour saisir le symbolisme d'un arbre, il est souvent pertinent de noter les correspondances établies.

Arbres et couleurs : arbres à feuilles rouges (l'érable), à fleurs jaunes (le mimosa), à fruits bleus.

Arbres et dieux. Dans la Rome antique, le chêne était consacré à Jupiter, le tilleul à Vénus, le laurier à Apollon.

Arbres et figures géométriques. On connaît des arbres coniques, sphériques...

Arbres et nombres. La disposition des pousses sur les tiges obéit à la suite de Fibonacci. L'angle formé par deux pousses adjacentes, exprimé en fraction de la circonférence de la tige, est généralement une fraction de deux nombres de la suite de Fibonacci : 1/2 pour l'orme et le tilleul, 1/3 pour le hêtre et le noisetier, 2/5 pour le chêne et les arbres fruitiers, 3/8 pour le peuplier et les roses, 5/13 pour le saule et l'amandier.

 

Cette symbolique de l'arbre reste dans le cadre des caractéristiques de l'arbre : le tronc, les branches, les racines, le bois, les feuilles, les fruits.

L'approche sémiotique du symbole, depuis Charles W.Morris, examine trois points de vue, qui peuvent s'appliquer aux arbres : 1) la syntaxe (les rapports entre arbres), 2) la sémantique (le sens des arbres, ce qu'ils désignent indirectement, par analogie naturelle), 3)la pragmatique (l'utilisation symbolique des arbres dans une situation de communication).

Que les noms pour désigner l'arbre et le symboliser soient différents semble évident. Cette évidence de mutiplicité de noms dans les langues pour désigner le référent est encore expliqué par la nature sensorielle du symbole retenu. Comme la programmation neurolinguistique le souligne la perception d'un objet peut avoir un caractère sensoriel et sensitif différent et une perception est le plus souvent dominante: c'est le plus souvent visuel, mais ce peut-être auditif voire kinesthésique



Page d'accueil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 15/11/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×