fr,le fracas de la vague

Le couple littéral signifiant fr est un morphème inconscient relié à deux sens :

- celui de la ligne ondulante que symbolise la vague
- jusqu’à celui de sa brisure, de sa fracture avec les fr anges de son écume.


Le froid ne sévit-il pas par vagues et fait courir sur nos épidermes frileux des vagues de frissons. Ce frisson de froid s’est propagé à frimas, frisquet, frais, frigo ou réfrigérateur…

Les frisettes capillaires n’échappent pas à ce concept et la mini vague n’est-elle pas une technique capillaire pour friser, boucler les cheveux, des cheveux que l’on coupe parfois pour réaliser une frange, comme celle de l’écume ?

Le refrain c’est aussi le retour des grosses vagues qui viennent se briser contre les rochers. (Dict. xixes. et Ac.). Et la fréquence d’une onde est calculée par le nombre de vagues qui passent d’un point à un autre en une seconde. L’unité utilisée pour mesurer la fréquence est appelée hertz.

L’effroi n’est-il pas ressenti comme une vague ?

La fringale ne provoque-t-elle pas des vagues contractiles de la musculature lisse gastrique, sous la commande du pneumogastrique, 10 ème paire de nerfs crâniens, qu’on appelle le nerf… vague ? Et ces vagues ne se déclenchent-elles pas devant un stimulus friand ?

Outre le sentiment de souffrance évoluant par vagues succesines, la douleur peut provoquer un malaise...   vagal  toujours par stimulation des nerfs…. vagues.

 La frondaison des arbres n’habille t-elle pas par vagues vertes nos arbres qui frissonnent. De même les fruits et plus spécialement les fraises et framboises ne sont-ils pas l’objet de vagues successives, remontantes de fructification ?
Est-il possible que la reproduction prolifique des nos ancêtres soit à l’origine du mot frères, fleurissant par successions ? la fratrie, les frangins et les frangines comportent bien fr dans leurs noms, sans explication étymologique sérieuse, mais lorsqu’on parle de nouvelle vague, on parle bien de  nouvelle génération !
Les Francs n’ont-ils pas envahi la Gaule par vagues successives et déferlantes?
Donc la ligne ondulante fr est logiquement associée à ce qui frise et la frisée y est incluse.
Les petites vagues qui se dessinent à la surface de l’huile bouillante, qui frisent sa surface ont été marquées du sceau fr de la vague: frire, fricassée, friture et frites et les rides dessinent des vagues sur une partie du visage qu’on a nommée le front, non ?
Un vêtement fripé ne se caractérise-t-il pas par des plis, des sortes de vagues du tissu?

Le fri-fri de la femme, outre sa toison frisée, nous promet des vagues de plaisir à faire frémir et frissonner!  Mais quand on fricote, c’est pas toujours ragoûtant, on se livre à des affaires floues, vagues, où le frifri n’est pas loin. Frivolité!

Mais la vague finit par se briser, se fracasser et cette image et ce bruit ont été associés à la fracture, au fracas, à la fragmentation, au fractionnement.

Quand on brise la limite, on la franchit et on enfreint les règles tel le fripon.
Avec la franchise (ise = destruction) on détruit cette impression vague, on est direct, on brise le flou pour une ligne droite (droiture), on se libère, d’où free anglais

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/01/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×